Guide de Prague en français

La gastronomie tchèque

N’a rien de léger ! Mais il reste qu’il ne faut pas manquer de goûter à quelques spécialités ! En voici un aperçu :

- (Svickova)– Filet de bœuf à la crème, l’un des plats tchèques symbole de la cuisine tchèque. Il s’agit de viande de bœuf rôtie accompagnée d’une sauce à base de crème. Elle est servie avec des quenelles nature (Knedliky).

-Veprové koleno -Rôti de porc au chou servi avec des knedliky, considéré comme plat national tchèque.

-Rizek – filet de porc, de veau ou de blanc de poulet enrobé (farine, œuf, chapelure), servi avec de la purée ou de la salade de pommes de terre.

-Goulasch – plat d’origine hongroise qui s’est naturalisé en Tchéquie et figure parmi les plats les plus répandus dans l’ensemble des restaurants et des brasseries. Il est servi avec du pain ou des quenelles.

-Bramboraky – galettes fines panées, préparées à partir de pâte à base de pommes de terre fraîches râpées. Elles se mangent chaudes. Elles sont servies avec de la viande ou consommées seules. On en trouve partout pour un prix modique !

-Smazak –On le prépare à partir d’une tranche de fromage à pâte dure, enrobée de farine, d’œufs et de chapelure, frite et servie avec de la purée de pommes de terre ou des frites et avec de la sauce tartare. Dans les restaurants, ce plat figure parmi les plats de prix modéré.

Enfin pour accompagner le tout, il faut bien sûr penser à s’hydrater !! Il ne faut pas quitter la République tchèque sans avoir goûté au préalable à l’une de ces fameuses « Piva » , parmi lesquelles vous trouverez des blondes classiques comme la Plzen ou la Staropramen, mais aussi des brunes comme la Kozel, reconnaissable entre toutes par sa mascotte : un bouc tenant un verre !

L’alcool national saura éveiller les papilles des amateurs : la becherovka, qui tient son nom du fameux docteur Becher dont vous pourrez visiter le musée à Karlovy Vary, est un alcool qui titre à environ 35°, et composé de plus de 80plantes différentes, lui donnant un parfum particulièrement agréable. On le trouve aussi sous une forme plus sucrée, comme une liqueur, fabriqué avec un mélange de miel : le Cordial Medoc

Si vous n’êtes pas affamé, il y a néanmoins quelques spécialités qu’il vous faudra goûter à un moment ou à un autre : en salé, ne manquez pas le nakladané hermelin, un fromage mariné dans des épices et de l’huile d’olive, servi avec de larges tranches de pain : parfait pour accompagner une bière !

Côté sucré, le medovnik est un gâteau composé de miel, impressionnant à voir mais léger à manger ! Ne ratez pas non plus le zavin, forme tchèque du strudel aux pommes allemands, servi chaud avec de la chantilly, des raisins et des noix.